Les causes de l’autisme

Différents degrés de l’autisme et autres troubles dus à l’intoxication du cerveau

Téléchargez la version audio de cet article en devenant membre du « CLUB Hygiène de Vie ».

Le 2 avril était la journée mondiale de l’autisme.

A cet occasion j’ai donc fait des recherches pour en savoir plus sur ce trouble et savoir si cela se guérissait, qu’elles en étaient les causes.

J’ai été agréablement surprise de trouver des témoignages de guérison, des livres qui existait sur le sujet, des médecins homéopathes qui guérissaient les enfants atteints de ce trouble, et une interview d’une neurologue.

Après plusieurs jours de recherchent, je trouvai différentes causes via ses divers support, mais finalement TOUT étaient inter-relié et concordait vers la même cause : l’autisme est du à l’intoxication du cerveau.

 

Les molécules intoxicantes (toxines) proviennent de différentes sources et peuvent varier d’un individu à l’autre :

  • (macro)molécules alimentaires provenant d’aliments allergènes (blé, produits laitiers, …),
  • toxines bactériennes provenant des intestins,
  • produits chimiques provenant des pesticides dans les aliments, lessive dans les vêtements, composés des produits d’hygiène,
  • métaux lourds provenant des vaccins, produits d’hygiène, de l’eau, l’air, des amalgames dentaires, …
  • autre à découvrir ?

 

Des molécules retrouvées dans les urines confirment cela : composés originaires de levures intestinales, fragments de peptides alimentaires provenant d’aliments allergènes, métaux lourds.

Des tests des cheveux et du sang permettent également de détecter les métaux lourds. Les tests du sang détectent également des anticorps dirigés contre des peptides alimentaires de blé (gluten) et produits laitiers (caséine) notamment.

 

Des parois rendues poreuse

La paroi de la barrière hémato-encéphalique (présente dans le cerveau, entre la circulation sanguine et le système nerveux central) devenue poreuse par la présence de métaux lourds dans notre corps et d’ondes diverses dans notre environnement (wifi, téléphones portables, …) facilite l’entrée des toxines dans le cerveau.

 

Chez les personnes atteintes d’autisme on retrouve également (dans 100 % des cas selon le Dr Natasha McFride-Campbell) une hyperperméabilité intestinale (paroi intestinale poreuse) qui permet l’entrée de molécules indésirables dans le sang depuis l’intestin. On retrouve également une flore bactérienne intestinale bénéfique déficiente, alors qu’une flore pathogène est présente.

 

L’hyperperméabilité intestinale est provoquée par deux éléments concomitants :

  • la flore bactérienne pathogène qui rejette des toxines et irrite la paroi intestinale,
  • et l’alimentation moderne non adaptée à notre système digestif et acidifiante qui irrite également la paroi.

 

L’alimentation :

Les aliments les moins digestes : céréales, légumineuses, féculents, s’accumulent dans les intestins créant une stagnation de matière, de plus acidifiante (irritant la paroi intestinale), qui ne devrait pas avoir lieu en fonctionnement normal du système digestif avec des aliments adaptés à celui-ci. Tel des indésirables qui envahissent nos poubelles si elles ne sont pas vidées régulièrement (rats, cafards, mouches, bactéries, champignons, etc.), des levures et une flore bactérienne pathogène se développent dans nos intestins. Tant que leur nourriture est là, les levures et les bactéries reviendront, même si l’on a pris un antifongique. Celui-ci ne peut avoir d’effets bénéfiques sur le long terme tant que les intestins ne sont pas nettoyés.

 

La flore bactérienne :

Egalement dans 100% des cas dans les études du Dr McFride-Campbell, la mère a une flore bactérienne intestinale déficiente et l’a transmise au bébé lors de la naissance.

Il existe environ 500 bactéries pathogènes différentes, et en temps normal la flore bénéfique régule celle pathogène. La flore bénéfique permet également au système immunitaire de maturer pendant les premiers mois, et années de vie de l’enfant. En effet, son système immunitaire n’est pas encore mature lors de la naissance. Donc du fait d’une flore bactérienne bénéfique déficiente le système immunitaire de l’enfant ne va pas maturer correctement.

 

Un système immunitaire déficient

A cela se rajoute un élément que l’on retrouve chez une grande partie des personnes autistes : une déficience génétique du système immunitaire, par exemple « une déficience en myélopéroxidase (une déficience génétique qui diminue la destruction des levures par les globules blancs), une déficience en IgA, une déficience de la fraction C4b du complément, une déficience en IgG, ou d’ une sous-classe d’IgG. »

Cette déficience génétique pourrait être du a :

  • la transmission génétique des parents,
  • l’absence d’une flore bénéfique, qui en temps normal, selon de récentes études, interagit avec la paroi intestinale et peut activer ou désactiver nos gènes. Cette absence (ou la présence de la flore pathogène ?) induirait donc une désactivation de certains gène du système immunitaire ?

De part la flore bactérienne de la mère, et le bagage génétique transmis, le bébé né avec un système immunitaire doublement déficient.

Par la suite les vaccins et la consommation de sucres blancs affaiblissent encore le système immunitaire.

Il va donc développer plus facilement des maladies. L’apport d’antibiotiques fréquents va détruire le peu de bonnes bactéries qu’il lui reste. La forte présence de bactéries pathogènes, renforcée par la stagnation de matières dans les intestins, va faire relâcher une forte dose de molécules très toxiques qui vont passer dans le sang pour arriver jusqu’au cerveau.

Il faut savoir qu’en moyenne nous avons environ 2 kg de bactéries dans nos intestins : leur impact n’est pas anodin !

 

Concernant la flore bactérienne de la mère, transmises au bébé, celle-ci s’est altérée via :

  • les antibiotiques utilisés de manière trop systématiques,
  • l’utilisation de la pilule,
  • l’alimentation moderne contenant autres produits chimiques et aliments transformés
  • et pour certains spécialistes l’absence d’aliments lacto-fermentés, très utilisés autrefois, notamment dans certaines peuplades, comme la Somalie par exemple où l’autisme est extrêmement répandu aujourd’hui.

 

Remarquons également qu’en temps normal la flore bénéfique a un rôle primordiale dans l’assimilation des nutriments lors de la digestion. Dans l’autisme où cette flore bénéfique est absente, la digestion et assimilation des nutriments se fait de manière incomplète. Cela entraîne des carences, affaiblissant encore plus le corps, particulièrement le système immunitaire et les organes d’élimination dont le rôle sera majeur dans l’élimination des toxines comme nous le verrons plus loin.

 

Donc pour résumé :

L’autisme est dû à l’intoxication du cerveau.

Ces toxines proviennent de plusieurs sources : alimentaires, bactériennes, chimiques, métaux lourds.

Les parois de la barrière hémato-encéphalique et de la barrière intestinale rendues poreuses, notamment par les ondes et les métaux lourds pour la première et par l’alimentation moderne et les toxines provenant de la flore pathogène pour la seconde, facilitent l’entrée des toxines dans le corps et leur cheminement jusqu’au cerveau.

La flore bactérienne intestinale déficiente présente chez les autistes provient de la mère lors de la naissance. Par la suite les antibiotiques détruisent le peu de bonnes bactéries qui restent, augmentant la quantité de « mauvaises » bactéries et ainsi augmentant la dose de toxines bactériennes s’introduisant dans le corps jusqu’au cerveau.

Les vaccins, notamment le ROR à 18 mois, énormément mis en cause dans l’autisme, introduisent des métaux lourds dans le corps. Et les premiers aliments solides non physiologiques de l’enfant noircissent le tableau.

Le schéma ci-dessous résume les causes de l’autisme. Comme on le voit tout est lié, et la plupart du temps l’autisme n’est pas dû à une seule cause, mais plusieurs. Dans tous les cas les diverses causes participe aux processus d’intoxication du cerveau, véritable cause des symptômes de l’autisme.
schéma autisme new avec les couleurs

Dans deux prochains articles je vous présenterai :

  • mes sources : documentaire, articles, sites, docteurs, livres, vidéos, témoignages,
  • et la guérison de l’autisme via la détoxification du cerveau et l’élimination des causes.

 

Télécharger la version audio de cet article en devenant membre du « CLUB Hygiène de Vie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *